Les aliments ultra-transformés à base de plantes pourraient augmenter le risque de maladie cardiaque

Les aliments ultra transformés à base de plantes pourraient augmenter le risque de maladie cardiaque
Les aliments ultra transformés à base de plantes pourraient augmenter le risque de maladie cardiaque

Alors que de nombreux consommateurs optent pour des aliments d’origine végétale pour un choix plus sain, une nouvelle étude tire la sonnette d’alarme concernant certaines de ces options.

Une nouvelle étude publiée dans The Lancet Regional Health – Europe a révélé que les aliments ultra-transformés à base de plantes pourraient augmenter le risque de maladie cardiaque et de décès prématuré chez les consommateurs.

« Des études antérieures ont montré que l’adoption d’un régime alimentaire sain à base de plantes avait un effet bénéfique sur la réduction du risque de maladies cardiovasculaires », ont écrit les chercheurs. « Cependant, aucune de ces études n’a clairement évalué si le degré de transformation industrielle des aliments avait une incidence sur cette association. Cela est particulièrement important lorsque l’on considère une possible tendance à la hausse des nouveaux produits ultra-transformés à base de plantes. »

L’étude

Pour l’étude, les chercheurs ont analysé les données de la UK Biobank, qui comprenaient des données sur plus de 500 000 participants âgés de 40 à 69 ans au début de l’étude en 2007.

Au début de l’étude, les participants ont rempli un questionnaire qui comprenait des informations sur leurs antécédents médicaux, leur état de santé actuel, leur régime alimentaire, etc. Au cours de l’étude pluriannuelle, les participants ont rempli ces questionnaires plusieurs fois.

Les chercheurs ont ensuite comparé les résultats de santé des participants, en les répartissant en différents groupes en fonction de leur régime alimentaire.

Quels sont les risques pour la santé?

En fin de compte, les chercheurs ont identifié une distinction claire : les aliments d’origine végétale ultra-transformés étaient associés à un risque plus élevé de maladies cardiovasculaires et de décès, tandis que les aliments d’origine végétale non transformés présentaient des avantages pour la santé.

L’étude a montré que les participants qui mangeaient 10 % d’aliments végétaux non transformés en plus présentaient un risque de maladie cardiovasculaire inférieur de 7 % et un risque de maladie coronarienne inférieur de 8 %.

De même, manger 10 % de plus d’aliments d’origine végétale non transformés était associé à une diminution de 13 % du risque de mortalité liée aux maladies cardiovasculaires et de 20 % du risque de décès lié aux maladies coronariennes.

En revanche, l’inverse a été observé chez les participants qui consommaient des aliments végétaux ultra-transformés. Le risque de développer à la fois une maladie cardiovasculaire et une maladie coronarienne était plus élevé, de même que le risque de mortalité lié à ces deux maladies.

« Bien qu’ils soient d’origine végétale, les régimes alimentaires ultra-transformés peuvent néanmoins présenter des risques pour la santé en raison des effets négatifs causés par leur composition et leurs méthodes de transformation », ont écrit les chercheurs. « Une teneur élevée en graisses malsaines, en sodium et en sucres ajoutés contribue à la dyslipidémie (taux de cholestérol élevé), à l’athérosclérose, à l’hypertension, à la résistance à l’insuline, à l’obésité et aux troubles métaboliques, tous des facteurs de risque de maladies cardiovasculaires.

Les chercheurs ont également constaté que certains additifs alimentaires présents dans les aliments ultra-transformés, tels que le glutamate monosodique et les édulcorants artificiels, ainsi que les contaminants formés lors de la transformation industrielle, tels que l’acroléine, ont été associés à un risque accru de maladies cardiovasculaires, peut-être par le biais du stress oxydatif, de l’inflammation, du dysfonctionnement endothélial, de la dysrégulation métabolique, de la résistance à l’insuline et des altérations de la composition du microbiote intestinal.

Lecture:

Correspondance de Voltaire/1736/Lettre 619.,Pour en savoir plus.

mutualite55.fr vous a reproduit ce post qui parle du sujet « Défense des patients ». Le site mutualite55.fr a pour but de publier plusieurs publications sur le thème Défense des patients développées sur la toile. La chronique est reproduite du mieux possible. Dans le cas où vous envisagez d’apporter des notes sur le thème « Défense des patients », vous êtes libre de prendre contact avec notre équipe. Il y aura plusieurs développements autour du sujet « Défense des patients » à brève échéance, nous vous invitons à naviguer sur notre site internet périodiquement.